Index du forum >> Guitares >> TEST: Ibanez RG270 DX (1998)

TEST: Ibanez RG270 DX (1998)

Avant de vous inscrire ou de poster un message, merci de lire les règles du forum Guitarspeed99.


  • Guitariste qui en veut
    Guitariste qui en veut

    Inscription : 21/04/2014
    Messages : 612
    Pays : France
    Ville : Albertville (73)
    Guitare : Gibson Les Paul, Gibson les paul custom, LTD EC 250
    Ampli : Mesa Boogie Mini rectifier, JCA Soldano 22H
  • Ibanez est une marque qui me tient à coeur.Déjà parce que mon père jouais là dessus mais aussi parce que ce fût la première marque de guitare que je me suis payé étant jeune (SC620). Après avoir exploré à peu près toutes les références du marché (Gibson Lespaul/SG/Flying V, Fender Strat/Télé, PRS, Jackson, ESP) j'y reviens à chaque fois.

    Alors que ma gibson SG 69' commence a montrer de sérieux signes de faiblesse et ayant très peu de moyens ces derniers temps j'ai écumé les petites annonces afin de trouver mon bonheur et après de longues recherches j'ai trouvé LE bon plan: Une Ibanez RG270 DX de 1998 en presque parfait état pour la somme de ...... 90 euros ! Je n'allais pas me priver ! heureux

    Mais pour 90 balles peut on vraiment avoir une gratte de qualité capable d'affronter le studio, la scène ou les pires tortures? Eléments de réponse dans ce test.



    L'Ibanez RG270 est donc apparue cette belle année de victoire en coupe du monde (1998) , ce cher XX ème siècle que beaucoup d'entre nous regrettent. Fabriquée en Korée, le corp est en tilleul, le manche Wizard II accueil des touches palissandres sculptées avec les fameuses "dents de requins". L'accastillage se compose de métaux anodisés noirs qui n'ont absolument pas bougés avec le temps. Un Floyd sous licence assure la tenue de l'accord (mais nous y reviendrons). La configuration micro se compose de 2 HB + un single avec un sélecteur 5 positions, un volume et une tonalité.

    La peinture est un magnifique noir brillant (et salissant) parfaitement appliqué sur l'ensemble de la bestiole, corp et tête de manche. Ce dernier est entouré d'un Binding honnête.

    Quelques micros rayures d'utilisations par ci par là mais rien ne bouge, les strap locks sont parfaitement fixés ce qui témoigne de la qualité du bois. La chose pèse un peu plus de 3 kilos 500 ce qui est bien.

    Le manche: 9/10 bravo

    La grande force des Ibanez RG pour ceux à qui elles conviennent c'est leur manches Wizard. Ces manches plutôt longs (24 cases/vissé) adoptent un profil plat et large avec des touches assez écartées ce qui permet à tous les gabarits de s'y promener, dans mon cas un bonheur puisque mes doigts ont surement été fabriqué dans une forêt barbare du coin.

    Qu'on ne s'y trompent pas, la 270DX avait beau représenter une entrée de gamme à son époque, elle explose littéralement la gamme RGR ou GIO actuelle ainsi qu'un bon nombre de grattes concurrentes et plus chers.
    Les touches palissandres son d'une douceur étonnante et le frettage bien qu'ancien permet à nos mains de se balader avec une aisance tout aussi surprenante. Le dos du manche est limite poète tellement il apporte de la douceur et de la rapidité dans les déplacements. C'est simple ont peu le parcourir pendant des heures sans souffrir du moindre mal.

    La qualité de ce manche pour une entrée de gamme est rare et justement, c'est assez rare pour être souligné (du coup je le souligne )

    Au bout d'un mois je n'ai pas encore trouvé de défaut à cette pièce qui démontre une fois de plus la maitrise tant appréciée de la marque. Attention toutefois de bien considérer mes propos qui concordent au niveau d'une guitare à moins de 500$. Il est évident qu'une Ibanez premium par exemple offrira encore plus de qualité sur cette partie.

    Le corp: 7/10 heureux



    Le corp quand à lui reprend la formule simple des Stratocaster avec une échancrure large qui permet un accès aux aigües facile; Le chanfrein sur l'arrière épouse parfaitement les formes du corp (du guitariste) .
    On reprochera tout de même une petite "accroche" du vernis lorsque l'on transpires. L'équilibre est quand à lui parfait que ce soit debout ou assis. Par contre la tenue si on place le corp en position "jambe intérieur" est assez "étrange". Autre point gênant , ce corps a tendance à résonner. Cela favorise le remplissage et le Sustain mais provoque aussi un feedback désagréable des vibrations sur les power chords.

    Accastillages: 9/10 bravo

    La "féraille" comme j'ai l'habitude de dire est de très bonne qualité. Chaque pièce présente sur cette guitare semble n'avoir que 2 ans alors qu'elle en accuse 16! Pas une écaille, pas une différence de couleurs bref du tout bon qui prouve un sérieux dans le choix des métaux et que le label "korée" ne veux pas forcément dire "mauvaise qualité dans le temps"

    Le Floyd : (non notable) non




    Ah le Floyd, venons y! Ce dernier est facile à régler et tiens parfaitement l'accord. Je l'ai accordé en MI (9/46) puis en LA (13/56 type 7 cordes) et il a toujours su assurer son rôle de gardien de l'accordage. Mais ce qu'on aurait pu croire une bonne affaire s'est vite transformé en "vice caché" puisqu'il semblerais que l'ancien propriétaire ai "massacré" les couteaux. De fait la moindre action sur la tige dérègle la guitare, non pas en accordage, mais en tonalité. Comprenez par là que ce dernier n'arrive pas à revenir à sa position de départ et d'un MI on se retrouves en MI dièze voir en Ré. (les ressorts ont étés changé pour le test) On peu facilement ramener la position manuellement (en appuyant ou levant ce dernier) mais cela rend le matraquage du Floyd impossible...;fini les grandes envolées à la Vaï.....de toute façon je sais pas jouer comme lui alors..... (boude dans son coin) . Il fallait bien une explication au prix de cette guitare, la voilà. J'ai donc bloqué ce Floyd et là plus aucuns soucis.

    Son clairs: 3/10 hum

    Les micros sont des PSD d'origine. Autant vous le dire de suite et ne pas s'attarder ces micros ne sont pas faits pour le jeu en clair (comme l'ensemble de la guitare d'ailleurs) et si les positions splittés son intéressantes, ni le micro aiguë trop "plat" ni le micro grave trop "étudié par un stagiaire sourd et fan de mireille mathieu les lendemains de cuite" n'offrent assez de personnalité et de chaleur pour convaincre l'utilisateur avancé que je suis. Alors certes on pourra toujours les exploiter à l'aide de multi effets mais n'attendez aucun miracles de ceux ci. Le HB chevalet reste cependant exploitable et les positions "split" permettent le minimum pour attaquer du zouk ou du reggae.

    Sons saturés:

    En saturé , si on avait un bon micro manche on pourrais dire que ça tuerai (ah ah ah oh oh oh , la foule en délire salue ce jeu de mot pourri de Hourra endiablés) mais ce n'est pas le cas! Malheureusement ce micro est aussi médiocre qu'en clair et semble si gras que Pierre Menès passerai pour un coureur cycliste à côté! Il n'y a rien à en tirer. Le niveau de sortie est faible, ça bave, on as même parfois l'impression que ce dernier va s'asphyxier. On lui trouve un petit intérêt en Palmute sur des crunchs bien posés ou alors après une prise conséquente de stupéfiants.....au choix ! 3/10 non

    Le micro simple quand à lui fonctionne soit seul, soit splité. Seul il assure un bon niveau de sortie doublé d'un petit souffle propre (ou sale plutôt) aux singles. Il est très neutre et permet d'aborder tous les styles qui lui incombe avec une grand polyvalence. Bref un micro honnête. En splité manche il est complètement handicapé par le HB et se retrouve "sans vie". Avec les micro chavalet là c'est carrément mieux, il reprend du souffle mais aussi un très bon niveau de sortie et se trouvera à son avantage avec un légère distortion type "VOX". 5/10 redface

    Micro chevalet: Clairement la bonne pioche de cette guitare. gros niveau de sortie, son tranchant, précis, des aiguës stridents et justes comme une analyse littéraire , son terrain de jeu c'est clairement les musiques endiablées. Vous pouvez simplement tout jouer avec lui. Du petit ACDC au gros Korn en passant par du Sylosis , Pink Floyd, Metallica ou Scorpion, ce micro est capable d'assurer sur tous les plans avec une belle attaque et un sustain juste pile poil ce qu'il faut.
    Alors certes il n'a pas de chaleur particulière et n'aura pas la personnalité d'un Di Mazio ou d'un Seymour mais pour le prix il justifie à lui seul l'achat pour les moins fortunés d'entre nous pour un peu que vous ayez la fibre rock/metal/soliste. Son seul gros défaut est qu'il a tendance à vite Larsener sur un ampli à forte saturation. En revanche sur une carte son type Line 6 comme j'utilise RAS (merci le noisegate) mais il sera forcément un peu dénaturé. 6/10 wink

    Conclusion: 6/10 wink

    La RG270DX est une très bonne affaire. Fabrication très sérieuse, accastillages et finitions au rendez-vous et un manche de fou représentent une base solide pour bien débuter, bien mieux, largement mieux que les entrée de gamme actuelles d'Ibanez (RGR/Gio). Reste des micros inégaux.

    Dans tous les cas elle représente surtout un point de départ parfait pour ceux qui voudrais faire un upgrade niveau micros. Vendue 400$ à l'époque il n'y a pas de doutes sur ce prix qui est parfaitement justifié. Et vous comprendrez bien qu'à 90 euros, pour ma part j'ai fait une affaire en or. (si l'on exceptes les soucis de floyd constatés).

    Pour finir, oui cette guitare peut envisager largement le studio (voir mes dernier covers) et peu soutenir une scène puisque rien ne bouge. Aussi agréable à jouer assis que debout elle reste réservée aux styles appuyés et fera le bonheur de tous les utilisateurs, débutants comme avancés.

    PS: constaté sur une RG250 d'époque, les Seymour Duncan SH4 s'y adaptent particulièrement bien.

    Pour finir un petit cover métal (et attention c'est du vrai de vrai) pour voir ce dont la bête est capable. Je précise juste que je joue en 7 cordes, donc le Mi est placé sur la corde 5 ce qui m'a demandé de descendre d'un étage. Il y a quelques pins (et une corde légèrement désaccordée.)

    https://www.youtube.com/embed/WdqLdQtlpso

    La troupe des "enfoirés" c'est des millionnaires qui demandent à des Smicar de donner aux RM-istes!
Haut de page