Les bases du solfège

Auteur : MikAdien

Même si les tablatures sont plus pratiques pour les guitaristes, le solfège est un système toujours très utilisé. Ce dossier aura pour but de vous faire lire les notes.

Lire les notes

Au début d’une portée il y a une clé, celle présente sur les morceaux de guitare est une clé de sol.

La clé de Sol

Cette clé indique l’emplacement du sol3 (corde à vide) sur la portée.

Emplacement de la corde Sol à vide sur la portée.

Maintenant que l’on connaît l’emplacement du sol il nous suffit de monter où descendre la gamme majeure de do pour connaître les autres notes.

Dans l’ordre sol-la-si-do-ré-mi-fa-sol.

sol-la-si-do-ré-mi-fa-sol

Dans l’ordre sol-fa-mi-ré-do-si-la-sol.

sol-fa-mi-ré-do-si-la-sol

A partir de maintenant vous pouvez vous entraîner à lire des séries de notes. En voici quelques unes, notez les noms des notes sur un papier et vérifier, les solutions sont à la fin :

Solutions :

mi-mi-fa-sol-sol-fa-mi-ré-do-do-ré
mi-fa-mi-ré-do-si-la-sol-la
mi-fa-mi-ré-mi-do-la-si-mi

Si vous vous demandez pourquoi des notes ont-elles la queue vers le haut et d’autres vers le bas il s’agit d’un héritage du contrepoint, cette forme d’écriture ou deux voies se superposent. La queue vers le haut signifie que la note est dans la voie du haut, et la queue vers le bas signifie que la note est dans la voie du bas.

Les altérations

Voici les trois altérations les plus courantes que l’on rencontre dans une partition.

Les altérations

Le dièse augmente la note d’un demi-ton (une case sur le manche)

Le dièse

On lira donc cette note ré dièse et elle se jouera à la quatrième case de la corde de si.

Le bémol à l’effet inverse, il diminue d’un demi-ton la note touchée.

Le bémol

On lira cette note mi bémol et elle se jouera à la quatrième case de la corde de si. Mi bémol et Ré dièse sont donc la même note.

Les altérations sont valables pour une mesure. mi-fa dièse-sol-fa dièse-fa-mi

On constate que le second fa dièse n’a pas de dièse car il y a déjà un fa dièse dans la mesure. La dièse est alors valable pour tout les autres fa de la mesure. En changeant de mesure le fa a perdu sa dièse et il aurait fallu lui en remettre une pour avoir de nouveau un fa dièse. L’exemple est ici pour les dièses mais c’est la même chose pour les bémols. Si l’on désire annuler une altération dans la mesure on va alors se servir de la bécarre.

mi-fa dièse-sol-fa

La bécarre annule donc les altérations précédentes dans la mesure.

L’armure

Les partitions utilisent souvent un raccourci pour éviter les altérations trop nombreuses. Elles mettent donc les dièses ou les bémols après la clé de sol, elles deviennent donc valables pour toutes les notes.

mi-fa dièse-sol-fa dièse-fa dièse-mi

Ici on a une dièse sur le fa, tout les fa seront dièses à moins d’avoir un bécarre. Tout les fa cela veut dire que même les fa aux octaves supérieures et inférieures seront concernés. Pour en savoir plus sur l’armure je vous redirige vers le dossier de Nico « La tonalité d’une partition musicale ».

Quelques exercices

Pour finir je vais vous donnez quelques phrases, et vous allez de voir nommez leurs notes. Les solutions seront à la fin.

Solutions :

1-mi-fa-mi-ré-do-si-la-sol dièse-la-si-do-la-ré-mi-fa-mi

2-sol-sol-sol-mi bémol-fa-fa-fa-ré

3-mi-fa dièse-sol-fa dièse-mi-ré dièse-mi-fa dièse-si-do dièse-ré dièse-mi-ré-do

4-la-si-do-la-sol-fa dièse-mi-si

Relayer Les bases du solfège sur les réseaux sociaux

Écrire un commentaire

Pseudo
E-mail (non publié)
Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée

Veuillez recopier le code : tz5a975q78

Haut de page