Français English

Régler les micros de sa guitare

Partager sur Facebook3 Partager sur Twitter0 Partager sur Google+0

Troisième tutoriel de Betov_14 concernant cette fois le réglage des micros de la guitare.


Le réglage des micros

Rappelons tout d’abord qu'un micro est constitué d'un aimant entouré d'une bobine de cuivre ou de laiton, et que c'est la vibration des cordes au dessus de l’aimant qui génère un courant électrique dans la bobine. Ce courant électrique est transmis à l\’amplificateur qui le transforme en son. Les aimants, en plus d'être indispensables à la transmission du signal, exercent aussi une contrainte sur les cordes (normal, il y a un aimant !). Cette contrainte freine la vibration des cordes. Ce qui veut dire que plus l’aimant est proche des cordes, plus la contrainte est importante. Voila pourquoi un micro trop près des cordes provoque une baisse du sustain de la guitare mais a l'avantage de rendre le son plus puissant et qu’un micro placé trop loin des cordes produit un son frêle et inexpressif.

Sachez aussi avant de commencer, que le micro placé près du chevalet est généralement plus près des cordes que le micro placé près du manche, car l’amplitude de la vibration de la corde est moindre à cet endroit.

Pour résumer, micro près des cordes = son plus puissant mais perte de sustain, micro loin des cordes = son moins puissant mais d'avantage de sustain.

Mais quelle est donc la hauteur idéale alors ? Comme la plupart des choses en ce bas monde, l'idéal n'existe pas. Il faut donc trouver le bon compromis tant au niveau sonorité qu'au niveau équilibre entre les micros. Ce qui convient à un guitariste ne conviendra pas forcément à un autre. De même que la hauteur ne sera pas forcément identique suivant le micro utilisé.


Certains constructeurs comme Fender par exemple, préconisent les valeurs suivantes en frettant à la dernière case :

Coté grave Coté aigu
Texas Specials 3.6 mm 2.4 mm
Series Noiseless 3.6 mm 2.4 mm
Simple Standard 2 mm 1.6 mm

C'est intéressant mais ces réglages ne s’appliqueront pas forcément à votre guitare car le son sera différent en fonction du tirant, voire de la marque des cordes installées. Sachez également qu'un micro vieillit et que l'aimant perd alors de sa puissance primitive pour se stabiliser peu à peu. Cela engendre un niveau de sortie moindre mais également une réponse beaucoup plus douce, ainsi qu'un sustain accru. D'autre part, si vous jouez régulièrement dans une atmosphère humide et surchauffée, le fil de laiton ou de cuivre a tendance à s'oxyder, modifiant ainsi les sonorités du micro. Bien sûr, tout ceci ne se fait pas en un jour, il faudra quelques années. C'est pourquoi un vieux micro resté dans sa boîte n'aura pas la même sonorité qu'un micro qui a beaucoup travaillé.

Donc, je vous conseille comme point de départ, de commencer à régler la hauteur entre les plots et la corde à 3mm pour la corde de mi grave et à 2mm pour la corde de mi sur le micro grave (manche), 2mm et 1mm sur le micro aigu (chevalet).

À ce stade de lecture, vous vous dites sûrement que le but du jeu est d’approcher les micros assez près des cordes pour avoir un son suffisamment puissant, mais tout de même pas trop afin de ne pas bloquer la vibration de la corde et perdre le sustain de l’instrument. Et bien c'est que vous avez tout compris, mais il y a encore quelques petites règles à respecter.

Si votre guitare possède plusieurs micros, il faut équilibrer le niveau des différents micros pour ne pas avoir une différence de son trop importante lorsque l’on passe d’un micro à l’autre. Pas simple donc de trouver le bon compromis, je sais, mais sachez que l'on peut faire à peu près tout ce que l'on souhaite avec le micro chevalet étant donné que, quelle que soit la case frettée, la distance cordes-micro ne change pratiquement pas. En revanche, pour le micro manche, c'est une autre affaire : plus vous frettez dans les cases aigües, plus sa distance par rapport aux cordes sera proche. Le son aura alors tendance à être plus puissant dans les dernières cases que dans les premières. Dernier élément à prendre en compte : plus le micro est proche des cordes, plus le son va vous paraître grave et plus vous saturerez facilement.

J’aime les micros parfaitement équilibrés, sachant qu'en principe, les rythmiques sont jouées sur le micro grave et les solos sur l'aigue. Les parties rythmiques étant jouées généralement en accords, l'énergie transmise au micro sera plus importante que si vous ne jouez qu’une seule note. Et comme le centre de vibration est plus important sur le micro grave, celui-ci aura tendance à être plus puissant que le micro aigüe à distance égale. Donc si vous désirez un son lead gras et saturé et un son rythmique clair et précis sans avoir à ajuster le volume de votre guitare sans cesse, voici comment régler.

Une fois les micros réglés à la hauteur préconisée plus haut, alterner accords sur micro grave et note seule sur micro aigüe puis modifier la position du micro grave pour obtenir l'équilibre sonore que vous souhaitez (essayez d'avoir toujours le même coup de médiator). Si vous avez un micro central, mettez-le à peu près entre les deux. Il faut aussi savoir que quand deux micros sont connectés ensemble, la sonorité qui en sort peut varier dans de grandes proportions. Modifiez alors légèrement la hauteur du micro que vous utilisez le moins. Comme vous pouvez le constater sur ce micro, chaque plot possède une vis de réglage indépendante.

Comme vous pouvez le constater sur ce micro, chaque plot possède une vis de règlage independante.

Règlage des micros

Voilà, je pense avoir fait le tour de la question. Cela demande bien sûr un peu d’habitude mais ce n'est pas compliqué. À vous de trouver le meilleur compromis, et n’hésitez pas à modifier souvent le réglage. Après quelques temps, cela vous paraîtra simple et naturel.

Dernière petite remarque : il s’agit d’un réglage de précision. Généralement un quart de tour de vis suffit à avoir une grande différence de son. Allez-y donc très progressivement, dixième de millimètre par dixième de millimètre. Il faut également régler l’assiette du micro, c'est-à-dire son côté aigu et son côté grave. Il est possible par exemple qu’un même micro soit plus près des cordes aigües que des cordes graves. Ce réglage permet d’équilibrer le niveau de sortie sur l’ensemble des cordes.

Cours précédent Cours suivant