Cours listé dans la catégorie La théorie musicale

La gamme majeure et ses modes

Les modes, qu'est-ce que c'est ? A quoi ça sert ? Comment les utiliser ? J'ai souvent eu à répondre à ces questions par mail. Je vais essayer de vous en parler de la manière la plus exhaustive possible en vous donnant les petits trucs qui m'ont permis de comprendre et donc d'assimiler. Toutefois, avant d'aborder ce cours vous devez impérativement maîtriser les trois chapitres précédents.

La gamme majeure est composée de sept notes. En commençant à jouer la gamme par chacune de ces notes, on obtient un mode. Ces sept modes ont chacun une sonorité bien distinctes. Un mode sonnera plutôt rock, un autre plutôt jazz, un autre plutôt espagnol ...etc. Bien sûr ces diverses sonorités pourront être utilisées dans différents contextes.

Le nom des modes

Les modes ont chacun un nom plus ou moins barbare issus de la Grèce antique :
ionien, dorien, phrygien, lydien, mixolydien, aeolien, locrien. Afin de rendre les choses plus simples nous allons nous concentrer sur la gamme de Do majeur qui ne contient aucune altération (ni dièse "#" ni bémol "b") :

  • Le mode ionien commence sur la première note (DO). C'est le mode de la gamme majeure (Do Ré Mi Fa Sol La Si). En tonalité de Do majeure ce sera le mode de Do ionien. Entre sa tonique (Do) et sa tierce (Mi), nous avons un intervalle de 2 tons (tierce majeure) c'est donc un mode majeur.
  • Le mode de Ré dorien commence sur la deuxième note (Ré) : Ré Mi Fa Sol La Si Do. Entre Sa tonique (Ré) et sa tierce (Fa) nous avons un intervalle de 1.5 ton (tierce mineure) c'est donc un mode mineur.
  • Le mode de Mi phrygien commence sur la troisième note (Mi) : Mi Fa Sol La Si Do Ré. Entre Sa tonique (Mi) et sa tierce (Sol), nous avons un intervalle de 1.5 ton (tierce mineure) c'est donc aussi un mode mineur.
  • Le mode de Fa lydien commence sur la quatrième note (Fa) : Fa Sol La Si Do Ré Mi. Entre sa tonique (Fa) et sa tierce (La), nous avons un intervalle de deux tons (tierce majeure) c'est donc un mode majeur.
  • Le mode de Sol mixolydien commence sur la cinquième note (Sol) : Sol La Si Do Ré Mi Fa. Entre sa tonique (Sol) et sa tierce (Si), nous avons un intervalle de deux tons (tierce majeure) c'est donc aussi un mode majeur.
  • Le mode de La aeolien commence sur la sixième note (La). C'est le mode de la gamme de La mineur naturelle La Si Do Ré Mi Fa Sol. Et oui !! Do majeur = La mineur naturel. C'est ce que l'on appelle des gammes relatives. Nous reviendrons sur cette notion plus tard. Entre sa tonique (La) et sa tierce (Do), nous avons un intervalle de 1.5 ton (tierce mineure) c'est donc un mode mineur.
  • Le mode de Si locrien commence sur la septième note (Si) : Si Do Ré Mi Fa Sol La. Entre sa tonique (Si) et sa tierce (Ré), nous avons un intervalle de 1.5 ton (tierce mineure) c'est donc aussi un mode mineur.

Les modes et leurs intervalles

Chaque mode est constitué d'une suite d'intervalles qui lui est propre.

Le mode ionien : Il est constitué d'une tonique (T), d'une seconde majeure (2M), d'une tierce majeure (3M), d'une quarte juste (4J), d'une quinte juste (5J), d'une sixte majeure (6M) et d'une septième majeure (7M). Si vous éprouvez des difficultés avec ces notions, revoyez impérativement le tableau des intervalles de la gamme majeure.

Le mode ionien

Le mode dorien : Il est constitué d'une tonique (T), d'une seconde majeure (2M), d'une tierce mineure (3m), d'une quarte juste (4J), d'une quinte juste (5J), d'une sixte majeure (6M) et d'une septième mineure (7m).

Le mode dorien

Le mode phrygien : Il est constitué d'une tonique (T), d'une seconde mineure (2m), d'une tierce mineure (3m), d'une quarte juste (4J), d'une quinte juste (5J), d'une sixte mineure (6m) et d'une septième mineure (7m).

Le mode phrygien

Le mode lydien : Il est constitué d'une tonique (T), d'une seconde majeure (2M), d'une tierce majeure (3M), d'une quarte augmentée (4+), d'une quinte juste (5J), d'une sixte majeure (6M) et d'une septième majeure (7M).

Le mode lydien

Le mode mixolydien : Il est constitué d'une tonique (T), d'une seconde majeure (2M), d'une tierce majeure (3M), d'une quarte juste (4J), d'une quinte juste (5J), d'une sixte majeure (6M) et d'une septième mineure (7m).

Le mode mixolydien

Le mode aeolien : Il est constitué d'une tonique (T), d'une seconde majeure (2M), d'une tierce mineure (3m), d'une quarte juste (4J), d'une quinte juste (5J), d'une sixte mineure (6m) et d'une septième mineure (7m).

Le mode aeolien

Le mode locrien : Il est constitué d'une tonique (T), d'une seconde mineure (2m), d'une tierce mineure (3m), d'une quarte juste (4J), d'une quinte diminuée (5dim), d'une sixte mineure (6m) et d'une septième mineure (7m).

Le mode locrien

Entendre les modes

En général, lorsqu'on lit un ouvrage qui parle des modes, les explications s'arrêtent là. J'avoue qu'arrivé à ce stade je n'étais pas plus avancé. On joue la gamme de Do majeure en commençant à chaque fois par une note différente, c'est bien gentil, mais on n'entend toujours que la gamme de Do majeure.

Pour commencer à entendre et donc à comprendre les modes, il faut comparer entre eux les modes majeurs puis faire la même chose avec les modes mineurs. Rappelez-vous que ce qui caractérise le coté majeur ou mineur d'un mode ou d'une gamme c'est son intervalle de tierce.

Nous allons comparer les sonorités de nos trois modes majeurs en commençant par le mode ionien (notre mode majeur de référence) et le mode lydien. Prenez votre guitare et jouez les deux séquences ci-dessous.
La première fait entendre le mode de Do ionien (correspondant à la gamme de Do majeure). La seconde séquence fait entendre le mode de Do lydien (correspondant à la gamme de Sol majeure). Ce mode est très employé par Joe Satriani (le thème de "Flying in a blue dream" notamment). Remarquez que la seule différence entre les deux séquences est le Fa# du mode lydien correspondant à la fameuse quarte augmentée vue précédemment.
Jouez ces deux séquences plusieurs fois de suite jusqu'à bien entendre la différence de sonorité entre l'une et l'autre. Insistez bien sur le Fa# du mode lydien (case 9 de la corde La à vide). Vous commencez à voir où je veux en venir ? Je suis sûr que oui.

Comparaison des modes ionien et lydien

Comparons maintenant le mode ionien avec le mode mixolydien toujours à l'aide de votre guitare.
La seconde séquence fait entendre le mode de Do mixolydien (correspondant à la gamme de Fa majeure). Remarquez que la seule différence entre les deux séquences est le Sib du mode mixolydien correspondant cette fois à la septième mineure vue précédement.

Comparaison des modes ionien et mixolydien

Après avoir passé en revue les trois modes majeurs, attaquons-nous maintenant aux quatre modes mineurs. Comparons le mode aéolien (notre mode mineur de référence) avec le mode dorien.
La première séquence fait entendre le mode de La aéolien (correspondant à la gamme de La mineure naturelle). La seconde séquence fait entendre le mode de La dorien (correspondant à la gamme de Sol majeure). Remarquez que la seule différence entre les deux séquences est le Fa# du mode dorien correspondant cette fois à la sixte majeure vue précédemment.

Comparaison entre les modes aeolien et dorien

Comparons le mode aéolien avec le mode phrygien. J'espère que vous avez toujours votre guitare préférée entre les mains.
La seconde séquence fait entendre le mode de La phrygien (correspondant à la gamme de Fa majeur). Remarquez au passage la sonorité très espagnol de ce dernier. La seule différence entre les deux séquences est le Sib du mode phrygien correspondant cette fois à la seconde mineure vue précédemment.

Comparaison entre les modes aeolien et phrygien

Terminons ce tour d'horizon en comparant le mode aéolien avec le mode locrien.
La seconde séquence fait entendre le mode de La locrien (correspondant à la gamme de Sib majeure). On trouve cette fois deux notes différentes le Sib et le Mib du mode locrien correspondant respectivement à la seconde mineure et la quinte diminuée vue précédemment.

Comparaison entre les modes aeolien et locrien

Les notes caractéristiques

Ce que nous avons vu ci-dessus me permet de vous parler des notes caractéristiques. qu'est-ce dont encore que cette trouvaille ? Ce sont ni plus ni moins les notes qui ont été entourées en rouge dans le paragraphe précédent.

  • notes caractéristiques du mode ionien : aucune
    • notes caractéristiques du mode dorien : la sixte majeure (6M)
    • notes caractéristiques du mode phrygien : la seconde mineure (2m)
    • notes caractéristiques du mode lydien : la quarte augmentée (4+)
    • notes caractéristiques du mode mixolydien : la septième mineure (7m)
    • notes caractéristiques du mode aeolien : aucune
    • notes caractéristiques du mode locrien : la seconde mineure (2m) et la quinte
      diminuée (5dim)
  • Après en avoir compris les tenants et aboutissants, cette liste résume à elle seule ce qu'il faut savoir sur les modes de la gamme majeure. Apprenez-la par cœur.

    Relayer Les modes de la gamme majeure sur les réseaux sociaux

    Écrire un commentaire

    Pseudo
    E-mail (non publié)
    Votre commentaire

    Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée

    Veuillez recopier le code : 4c48eftnm5

    Haut de page